Comment choisir une scie sur table ?

Ceux qui recherchent une scie sur table doivent prendre en compte quelques critères pour que cet achat soit le plus réjouissant. Vous ne pouvez donc pas négliger diverses caractéristiques importantes. Parmi ces dernières, vous avez la lame, la table ou encore la puissance et même la hauteur de coupe ainsi que la qualité de votre surface de travail. Nous vous proposons un achat en fonction de votre usage.

Une utilisation occasionnelle ou intensive

Si vous souhaitez apprendre comment choisir une scie sur table, ce guide devrait vous apporter tous les éléments dont vous avez besoin. Cet accessoire est assez pratique, mais vous devez forcément connaître votre profil.

  • L’usage occasionnel correspond à la pose d’un parquet par exemple, l’entrée de gamme sera alors suffisante. Vous pouvez travailler confortablement, mais la puissance est relativement faible.
  • Pour un usage intensif, il faut vous focaliser sur le haut de gamme avec des tables plus performantes qui permettent des coupes transversales. Vous avez un angle de 45 degrés.
  • Pour ces modèles, la puissance est élevée, elle peut atteindre près de 1800 Watts et vous avez la possibilité de régler la hauteur pour la coupe.
  • Que ce soit pour un usage occasionnel ou soutenu, n’oubliez pas de regarder l’encombrement ainsi que le poids.

Si vous avez l’intention de découper une planche une fois par mois, il n’est sans doute pas judicieux de vous attarder sur le haut de gamme. Les premiers modèles seront amplement suffisants.

Les critères à prendre en compte pour un achat

Si l’entrée de gamme peut être facturée moins de 100 euros, vous pourrez dénicher des produits beaucoup plus onéreux qui sont vendus plus de 200 euros environ. Quelques critères devraient vous aider à les départager sur ce marché très concurrentiel. Vous devez regarder le réglage de la lame qui doit être facile sinon vous perdrez du temps avec ce détail. Ne négligez pas la taille, la puissance, la polyvalence au niveau de la découpe qui peut être effectuée sur des pièces en bois, en métal, en plastique…

Certaines tables sont également plus intéressantes si elles ont une grande puissance et surtout si la taille est adaptée à votre atelier. Dans certains cas de figure, une version mobile sera préférable notamment pour un travail en intérieur et en extérieur. Différents angles sont aussi astucieux, cela permet de réaliser des découpes de biais par exemple, ce qui s’avère être indispensable pour les plinthes après la pose de votre parquet.

Attention aux matériaux

Le premier accessoire qui mérite toute votre attention concerne la lame puisqu’elle doit être adaptée au support découpé. La dimension peut alors osciller entre 190 et 315 mm que ce soit pour le verre, le plastique, le bois ou encore le métal.

  • L’écart entre les dents n’est pas le même en fonction du support à découper.
  • Plus l’écart est faible, plus la découpe sera fine alors qu’elle sera « grossière » avec un écart plus important.
  • La table peut être en aluminium ou en fonte d’acier, c’est une question de robustesse et de mobilité. Les premières seront plus faciles à déplacer.
  • Les plus petits modèles affichent une longueur de 60 cm contre une largeur de 30 cm, ils sont parfaits pour les usages classiques et pour gagner de la place.
  • Les grand modèles sont forcément plus encombrants avec une largeur de 80 cm.

Si vous souhaitez adopter un modèle un peu plus petit, vous pourrez tout de même jouir d’une surface de travail assez conséquente. Cela est possible avec des rallonges qui sont intégrées à la table, vous pouvez donc les tirer ou les lever. La surface utile est de ce fait plus conséquente et vous avez un gain significatif en termes de confort.